L’ange de Cassel de Pat Caron

Posté par khalfi1 le 8 juin 2021

Pourquoi le monde finit-il toujours par mal tourner, pourquoi faut-il toujours que les hommes se battent et meurent ? Pourquoi ne peuvent-ils pas tout simplement être en paix, être tout court ? Le peu d’espoir qu’elle avait de pouvoir changer le cours des choses, s’évanouit à la simple pensée qu’elle ne parvenait même pas à convaincre son propre époux.

 

Au vu de ce passage en guise d’introduction comme thème, le narrateur cherche à nous faire entrer d’emblée dans le vif du sujet, c’est-à-dire une grande partie de l’histoire de Flandre et de la France. Dès le départ, une atmosphère de guerre règne à la lecture des premiers chapitres, comme en témoignent par exemple les phrases suivantes : « La comtesse de Richilde a investi Lille, elle trimballe partout son fils, notre petit comte, mais Robert, son beau-frère, en a marre de cette mauvaise gestion du comté, et il a l’appui de Gand et d’autres villes, il veut en finir. Ils descendent sur Lille. Le jeune Arnoul meurt sur le champ de bataille. »

L’auteur paraît très documenté sur les différents épisodes qu’ils nous exposent. Surtout en ce qui concerne les dialogues fort significatifs des personnages au caractère trempé du récit. Un ange est envoyé et s’incarne dans les différents portraits tracés par la trame. C’est une sorte de chroniques révélatrices qui se succèdent les unes par rapport aux autres. Elles sont centrées essentiellement sur le Mont Cassel, ses alentours, et ne manquent pas de susciter le vif intérêt du lecteur . La plume est agréable et sert à souligner davantage les faits historiques ainsi racontés. Les diverses époques ressortent avec une sorte d’enveloppe philosophique qui oblige à mieux réfléchir sur ce que nous sommes en train de lire : Les grands événements décrits sont en tout cas l’aboutissement de nombreux détails fournis pour étoffer le roman. Parfois, c’est plein d’humour Parfois, c’est poignant. La couverture du livre est remarquable et résume à elle seule, le fil conducteur principal et l’ambiance qu’on rencontre tout le long des pages qui composent l’intrigue et le sujet historique ainsi mis en avant.

Roman donc à recommander si vous aimez vous plonger dans les fonds passionnants des événements du passé.

le mont cassel
Album : le mont cassel
flandre
1 image
Voir l'album
 

Publié dans Histoire, littérature, livres | Pas de Commentaire »

L’historique Constantine.

Posté par khalfi1 le 25 mai 2021

Publié dans géographie, Histoire | Pas de Commentaire »

Le dernier des Tsars

Posté par khalfi1 le 8 novembre 2020

Publié dans Histoire | Pas de Commentaire »

Un été en Algérie

Posté par khalfi1 le 26 septembre 2020

Publié dans géographie, Histoire, paysage, Tourisme, vacances, vidéo | Pas de Commentaire »

La Rome antique.

Posté par khalfi1 le 3 juillet 2020

Publié dans Histoire | Pas de Commentaire »

Le train Biskra Touggourt.

Posté par khalfi1 le 13 juin 2020

Publié dans géographie, Histoire, Tourisme | Pas de Commentaire »

L’Algérie en 1946

Posté par khalfi1 le 3 mai 2020

Publié dans géographie, Histoire | Pas de Commentaire »

Alger

Posté par khalfi1 le 28 avril 2020

Publié dans culture, Histoire | Pas de Commentaire »

Alger 1955

Posté par khalfi1 le 28 avril 2020

Publié dans Histoire | Pas de Commentaire »

Elodie ou le « Roman de Jugurtha »

Posté par khalfi1 le 2 mars 2020

Elodie est une jeune femme éprise de littérature. Issue de la noblesse bretonne, la belle châtelaine ne peut s’empêcher d’acquérir les dernières nouveautés littéraires et les derniers romans. D’ailleurs, la bibliothèque de son château en Bretagne est remplie de livres en instance de lecture. Mais il lui manque l’essentiel pour compléter sa copieuse collection, à savoir le « roman de Jugurtha », vieux de deux mille ans, inconnu et très rare. Elle décide de se le procurer en allant jusqu’à Constantine, où se trouve la bibliothèque abritant cette oeuvre du Roi berbère, héros de la guerre contre les Romains quand ces derniers occupaient une grande partie de l’Afrique du Nord

Roman ou je parle beaucoup de Constantine, la Cirta des Romains, surnommée la Ville des ponts suspendus et des Aigles.

Publié dans culture, Histoire, livres | Pas de Commentaire »

12345...7
 

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES