22 avril 2022 0 Commentaire

Une chanson du nord par Gabriel Joyce Blake

La chanson du nord
Album : La chanson du nord

1 image
Voir l'album

Gabriel Joyce Blake

Synopsis : Au décès d’Iùrnan Faulkner, son fils entre par hasard en possession d’un manuscrit inachevé, dont l’écriture semble avoir débuté durant la jeunesse de son père. Étudiant ce qui semble être un récit historique ponctué d’événements étranges, Blayne Faulkner tente de terminer cette chronique inachevée, sans se douter que ce qui y est relaté a contribué à forger le royaume d’Écosse. Racontant les derniers sursauts de tribus pictes face à la domination scandinave et à la puissance du royaume gaël du Dál Riata, la saga initiée par Iùrnan Faulkner va faire voyager son fils à travers les âges, pour révéler entre récits et poèmes que la magie du monde n’a pas été totalement engloutie par le temps.

J’ai particulièrement retenu un passage très suggestif «  Il y avait dans son texte, une certaine délicatesse. Les lignes vacillaient entre l’inspiration romanesque et chronique insulaire. De nombreux fragments poétiques, détaillent également des lieux, des événements d’un réalisme convaincant et on ne pouvait nier l’aspect descriptif du tableau, qui donnait finalement de la contenance à la fable. Les éléments imaginaires n’atténuaient pas la crédibilité des faits historiques relatés. »

Alternance entre le poétique et la prose historique et romanesque. C’est un moyen de nous plonger, dans les contes et légendes de la Scandinavie (les noms des personnages et des lieux nous disent assez longuement sur cela). Avec en arrière-plan, l’Ecosse et son histoire millénaire. Après la découverte du manuscrit d’Iùrnan Falkner, son fils se lance dans l’aventure de la Chanson du Nord. Les introductions sont parfois en vers, parfois comme un extrait d’écrits romanesques. Ce mélange fait l’originalité de l’histoire racontée. On dirait une pièce de théâtre où les rôles sont joués de manière authentique. Surtout le côté historique qui est bien souligné et mis en exergue.

Toutefois, il faut relire deux à trois fois le texte pour comprendre le vrai sens du récit. Le monde décrit fait penser beaucoup aux brumes d’où émergent les bateaux des Vikings. On est bien dans le Grand Nord avec toutes ses facettes particulières et son atmosphère correspondant au sens que l’auteur veut imprimer à son roman. Les noms sont parfois difficiles à retenir mais c’est cela justement qui fait la spécificité des mots et des phrases mis en avant et employés pour les descriptions des tableaux, des événements et des individus intervenant dans les actions et sur cette scène de « théâtre », similaire quand même à une réalité tangible. Le style est sobre et direct malgré quelques passages trop touffus.

A lire par les amateurs de littérature segmentée et triangulaire.

Roman écrit par Gabriel Joyce Blake.

Gabriel Joyce Blake Synopsis : Au décès d’Iùrnan Faulkner, son fils entre par hasard en possession d’un manuscrit inachevé, dont l’écriture semble avoir débuté durant la jeunesse de son père. Étudiant ce qui semble être un récit historique ponctué d’événements étranges, Blayne ..." onclick="window.open(this.href);return false;" >

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES