20 août 2021 0 Commentaire

Hanaë Dragonfly de Esméralda Cicchetti.

Hanaë Dragonfly de Esméralda Cicchetti. dans littérature

Dans ce roman peu ordinaire, on apprécie à leur juste valeur et on respire à pleins poumons, les suaves odeurs qui se dégagent tout le long du récit. Nous assistons à des voyages visuels et olfactifs, qui permettent l’identification rapide (comme la madeleine de Proust), des acteurs mis en scène par l’auteur. Comme ce policier dont le parfum qu’il dégage, sert à cette jeune femme arrêtée dans la nuit, de disparaître dans la nature environnante. Elle est bien décidée à tout recommencer, s’il le faut.

Par endroits, le développement du texte correspond peu à la couverture du roman et déroute quelque peu l’attention du lecteur. En tout état de cause, la suite est intrigante et comble cette lacune car le style employé est calme, serein et direct. C’est poétique, charmant et donne la possibilité de passer au-delà du mystère et de la solitude contenus dans le livre, grâce surtout à une plume souple et sans trop de raccourcis. Les méthodes de rédaction ainsi employées suscitent de la passion et la curiosité. On a envie de mieux connaître toutes ces odeurs -qui sont la base du roman- diffusées dans un univers différent de celui qu’on a l’habitude de fréquenter. C’est cela la magie de la littérature par le truchement de laquelle, on s’évade du quotidien, pour mieux vivre ses rêves. Le transport vers un autre monde est ainsi garanti. Dans ce cas précis, Hanaë a pu partiellement sortir de son amnésie et a pu reconstituer une grande partie, de son passé et son itinéraire personnel. D’autres acteurs du récit, comme par exemple la solitaire Iris, personnage quelque peu énigmatique mais plein de ressources, laissent le loisir de plonger dans la description des êtres et des choses.

Enfin, cette histoire employant tantôt la troisième personne, tantôt la première personne de la conjugaison, est intéressante dans la mesure où elle donne toutes les formules, tous les ingrédients afin de mieux comprendre la mentalité, la psychologie et même les pensées intimes des « héros », servant le thème principal, à savoir les parfums et les pouvoirs olfactifs de chacun d’entre eux. Roman dont  la lecture est recommandée pour ceux qui veulent mieux comprendre les amours impossibles, telles les pièces d’un puzzle.

 

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES