5 septembre 2014 0 Commentaire

Première sélection Prix Goncourt 2014

Première sélection du Goncourt 2014
04/09/2014

Première sélection du Goncourt 2014
Sur les quinze titres qui composent la première sélection du Goncourt 2014 dévoilée ce jeudi 4 septembre, quatre sont édités par Gallimard, trois par Grasset et deux par Actes Sud. Si l’on peut être surpris de l’absence du (pour l’instant) grand roman de la rentrée Le Royaume, d’Emmanuel Carrère (P.O.L.), l’on doit se réjouir de la présence de deux ouvrages aux confins des mauvais genres k-librés. Hasard des sélections, il s’agit de ces deux très beaux livres que sont Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud, et Tristesse de la terre, d’Éric Vuillard, tous deux publiés chez Actes Sud. Le premier relate la vie du frère de l’Algérien tué par Meursault, le personnage de L’Étranger, d’Albert Camus ; un frère qui ira jusqu’à avoir une trajectoire qui a bien des similitudes avec celle du Français meurtrier à cause du soleil. Le second s’intéresse à la vie du Buffalo Bill Cody et nous emmène dans le Grand Ouest américain pour l’un des premiers shows annonciateur de ce que sera par la suite Hollywood ; il y est question du symbole et des indiens avec un grand chef incompris, Sitting Bull. Avec de l’aventure, de l’exotisme et une dramatique, ces deux romans portent haut les couleurs des mauvais genres. Les prochaines sélections seront dévoilées les 7 et 28 octobre. Le prix, lui, sera proclamé le mercredi 5 novembre. D’ici là, peut-être qu’Emmanuel Carrère aura fait avec Le Royaume, sa réapparition.

Première sélection du Goncourt 2014 :
Constellation, d’Adrien Bosc (Stock) ;
Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud (Actes Sud) ;
On ne voyait que le bonheur, de Gérgoire Delacourt (Jean-Claude Lattès) ;
Ce sont des choses qui arrivent, de Pauline Dreyfus (Grasset) ;
Le Roi disait que j’étais le diable, de Clara Dupont-Monod (Grasset) ;
L’Ordinateur du paradis, de Benoît Duteurtre (Gallimard) ;
Charlotte, de David Foenkinos (Gallimard) ;
La Femme qui dit non, de Gilles-Martin Chauffier (Grasset) ;
L’Amour et les Forêts, d’Éric Reinhardt (Gallimard) ;
La Ligne des glaces, d’Emmanuel Ruben (Rivages) ;
Pas pleurer, de Lydie Salvayre (Le Seuil) ;
La Peau de l’ours, de Joy Sorman (Gallimard) ;
Tristesse de la terre, d’Éric Vuillard (Actes Sud).
Liens : L’Étranger | Albert Camus | Prix Goncourt

Par Julien Védrenne

Mots-clefs :

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES