10 juillet 2011 0 Commentaire

L’automobile et l’avion

La voiture est une invention merveilleuse où j’accomplis, sans fatigue et sans accrocs de longs voyages à travers les plaines, les montagnes et les vallées de mon pays. Quelle formidable instrument d’évasion. De même pour l’avion qui nous permet de franchir les mers, les pôles, les déserts et les continents en quelques heures, comme un oiseau migrateur. Il en découle des joies multiples et des impressions comparables aux sentiments et aux connaissances précieuses que nous donnent la lecture des livres et des romans. Même Virgile et les auteurs des Mille et une nuits n’auraient jamais pu imaginer une telle avancée dans le futur. Il faut rendre hommage aux inventeurs, aux scientifiques, aux ingénieurs, aux techniciens qui sont à la source d’un tel progrès. Se plonger au milieu de pays nouveaux, parmi des êtres si divers procure un dépaysement bienfaiteur et énormément de plaisir. Aller à la rencontre d’autres civilisations, découvrir d’autres moeurs, parcourir des contrées pittoresques tout en restant assis sur son siège ne laissent pas indifférents. Christophe Colomb a mis trois mois pour découvrir l’Amérique. Maintenant, on peut s’y rendre en à peine une demie journée.

Hélas aussi que les chars et les avions de guerre, mus par les mêmes moteurs, peuvent implacablement semer la mort et la désolation dans des contrées déjà fortement éprouvées par la misère, et la mauvaise gouvernance. Les intérêts et les appétits voraces des uns et des autres ont transformé ces belles inventions, en  véritables machines pour écraser la pauvre humanité. Oui, pauvre humanité

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES