7 juin 2010 0 Commentaire

Histoire et légende

Certains disent que les historiens doivent être des gens formés par l’Université, avec à l’appui de leurs connaissances, des thèses détaillées, appuyées sur des événements et des faits précis. D’autres comme moi, pensent que l’histoire peut très bien être écrite par des philosophes ou des romanciers. L’essentiel est d’être objectif dans la description des scènes racontées, tout en faisant preuve d’imagination et même d’un esprit romanesque. C’est pourquoi, j’accorde une certaine importance à l’histoire prise sous l’angle de la légende sans que celle-ci soit dénuée de qualités littéraires. Il peut arriver que notre enthousiasme et notre parti-pris inconscient nous fassent admirer de faux grands hommes ou de faux chefs-d’oeuvre. Il n’en demeure pas moins vrai que le plaisir d’écrire sur les situations passées et présentes de l’humanité, de façon académique et rigoureuse, ne doit pas nous empêcher de combiner à ce plaisir, la capacité de rêver et d’exprimer des idées riches en sentiments divers. Et la légende nous offre justement l’occasion de donner libre cours à notre admiration pour les saints, les savants, les héros et les martyrs qui ont façonné la vraie humanité. Car tout individu est non seulement le produit de sa propre civilisation, mais aussi des autres civilisations qu’il tend parfois à sous-estimer, avec leurs histoires et leurs légendes.

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES