Accueil littérature La terre et le sang

La terre et le sang

2
0
15

Madame a chaussé des bas très clairs et des souliers à talons courts. Dans sa robe de crêpe jaune à fleurettes rouges elle a l’air d’une aimable fée qui vient embellir par sa présence ce paysage rustique, un paysage qui la mérite bien pourtant. Elle est svelte, presque de la taille d’Amer. Ses cheveux blonds, soyeux et bien peignés retombent sur sa nuque pleine. Ses yeux bleus font songer au mouron et ses lèvres bien rouges au coquelicot. Son visage est plein de grâce et de hardiesse…

Madame est contente. En somme, elle n’est pas déçue. Elle s’attendait à moins. Il avait fallu partir à tout prix. Cette vie de chien, de chien pauvre à Paris avait suffisamment duré. Que le cadre au moins changeât ! Et voilà que ce n’est pas le cadre surtout qui a changé. Non, elle a toujours la même vaisselle. Quant à la bicoque de Kamouna, elle ne vaut guère que la chambre meublée n°4. Ce qui a changé, c’est surtout toute une société ; une humanité puissante et dédaigneuse qui ne l’aimait guère, où elle ne compta jamais que comme un rebut, comme servante, parfois comme esclave. Une cendrillon pour tout dire qui découvre un royaume à la mesure de son bon sens de fille du peuple, le petit royaume d’Ighil-Nezman. 

 

Mouloud Feraoun

Editions du Seuil 1953
 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par khalfi1
  • Marie Christine.

      Marie Christine est une femme sportive, épanouie, aimant la vie et une existence paisibl…
  • elisabeth

  • la fille au regard océan

Charger d'autres écrits dans littérature

2 Commentaires

  1. jadelame

    29 novembre, 2009 à 13:43

    Une lecture que je ne connais pas
    pas encore ;)
    Tout plein de bisous pour toi.
    Jade

    Dernière publication sur jade : Lecture

  2. khalfi1

    29 novembre, 2009 à 17:04

    Merci pour ton passage sur mon blog. Mouloud Feraoun a écrit des livres très intéressants et révélateurs de son amour du terroir, comme  » La terre et le sang ».. Il était l’ami d’Albert Camus et d’Emmanuel Roblès, des grands écrivains.
    Bisous et bon dimanche.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sylvie Baudeloque- Son livre « Vérité de l’officiel »-Extrait

Allée 10, travée de gauche. Julien s’engage à la recherche de cette information, gla…