9 mai 2008 0 Commentaire

La science

Ces dernières décennies ont été marquées par les progrès fulgurants de la science et de la technologie.  Des savants célèbres ont marqué leur satisfaction devant l’avancée de l’humanité dans ce domaine. Déjà, Descartes avait affirmé :  » Nous voici parvenus au moment où l’homme deviendra comme maître et possesseur de la nature ».

Malheureusement, il existe l’envers de la médaille. La multiplication des usines, des moyens de locomotion modernes, la pollution des mers et de l’atmosphère ont eu pour corollaire, l’apparition de plus en plus nombreuses, de catastrophes à l’échelle planétaire : Typhons, déséquilibres climatiques, montée des niveaux des océans, inondations soudaines… ont montré à quel point, notre civilisation est fragile.

La science peut également prendre un côté très négatif. Pensons à la guerre 1914-18 où les hommes n’ont pas hésité, pour s’entretuer, à utiliser des gaz asphyxiants. Avec la guerre 1939-1945, l’inimaginable a été atteint avec les explosions des bombes atomiques sur Hiroschima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945. On ne peut dans ces conditions que se représenter dans quel abîme effroyable, l’humanité pourrait tomber, si elle continue une telle fuite en avant. Ne dit-on pas que « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme »?.

C’est pourquoi, au lieu des croisades guerrières, les classes politiques qui dirigent le monde devraient emprunter les voies de la sagesse  et éviter que la célèbre formule de Paul Valéry, à savoir  » Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.! », ne devienne une triste réalité.

Laisser un commentaire

Le blog de Zizine |
SAVEURS AUX YEUX |
printemps des legendes 2009 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | DEMBELE MOUSSA
| Timoun Kòlbo
| ENTRE DEUX PORTES